Les Verts : écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Transparence

La transparence, notamment au niveau du financement des partis politiques, témoigne de la bonne santé d’une démocratie. En tant que Conseillère aux Etats verte, je milite pour plus de transparence en politique. Par souci de cohérence, je vous dévoile ici l’ensemble de mes liens d’intérêt et de mes revenus.

Revenus

Budget

Pour m’engager pleinement dans mes activités parlementaires et associatives et y fournir un travail de qualité, j’ai choisi d’y consacrer tout mon temps en renonçant à exercer une activité professionnelle.

26’000.-/an : préparation des séances (imposables)
440.-/jour de séance (imposables)

Les sessions parlementaires se déroulent quatre fois par an durant 13 jours. Siégeant dans quatre commissions législatives, j’ai encore une soixantaine de jours de séances de commission par an.
Ce qui revient à quelques 110 séances par an, en comptant les sessions extraordinaires.

33’000.-/an : contribution matérielle (non imposables)
115.-/jour de séance : défraiement pour repas (non imposables)
180.-/nuit séparant deux séances à Berne (une septantaine par an) : défraiement pour nuitée (non imposables)
10’052.-/an : contribution au titre de la prévoyance (2e et 3e pilier)

Les indemnités liées à mes activités parlementaires s’élèvent à un total imposable brut de 61’513.- (pour l’année 2019). 

5’000.-/an : indemnité pour la vice-présidence des Verts suisses (minimum 20 séances par année, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion du parti, des interventions en tant que porte-parole ainsi que du suivi avec certaines sections romandes)

env. 5’000.-/an : indemnité pour la vice-présidence de l’ATE suisse (15-20 séances par années, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion de l’association)

1000.-/an: indemnité pour la présidence de la section genevoise de l’ATE (environ 15 séances par année, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion de l’association)

De plus, j’ai été invitée par le journal Le Temps à publier, toutes les deux semaines, une chronique politique. Chaque contribution est rémunérée 350 francs par le quotidien.

D’autres engagements ne sont pas rémunérés:

Coprésidence de CIVIVA (environ 15 séances par année, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion de l’association): bénévole

Présidence de la Société pour les peuples menacés (environ 15 séances par année, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion de l’organisation): bénévole

Coprésidence de la CESAR (environ 9 séances par année, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion de la coalition) : bénévole

Présidence de la CARPE (environ 15 séances par année, en plus d’un suivi continu des dossiers en cours et de la gestion de l’association): bénévole

Dépenses fixes

Voici les dépenses liées à mon activité de parlementaire :

8’000 .-/ an : contribution aux Verts suisses
4’000 .-/an : contribution aux Verts genevois
22’100.-/an : frais assistant parlementaire
12’600.-/an : loyer logement à Berne
3’987.-/an : cotisations sociales

 

Possibilité d’utiliser

Jusqu’à 9’000.- / 4 ans pour le matériel informatique
Jusqu’à 2’000.- / an pour des cours de langue

Indemnité

Pour les frais de déplacement, je reçois un abonnement général CFF 1re classe.

Liens d’intérêt et votes

Alliance pour plus de transparence dans le financement politique : Coprésidente
Association transports et environnement (ATE) : Vice-présidente de l’ATE Suisse et Présidente de la section genevoise
Coalition environnement et santé pour un trafic aérien responsable (CESAR) : Coprésidente
Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain, respectueux de la population et de l’environnement (CARPE) : Présidente
Fédération suisse du service civil CIVIVA : Coprésidente
Les Verts – Parti écologiste suisse : Vice-présidente
Société pour les peuples menacés : Présidente
Swissaid : membre du Conseil de fondation

actif-trafiC : membre
ASLOCA: membre
Bruno Manser Fonds :  membre
Coopérative d’habitat associatif (Codha) : membre
Coopérative d’habitation Equilibre : membre
Easyvote : membre du comité de soutien
Fédération suisse des parlements de jeunesse (FSPJ) : membre du comité de soutien
Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) : membre
Greenpeace : membre
Habitat Durable : membre
Initiative des Alpes : membre
Noé21 :
membre
Non au 2e tube au Gothard (association) :
membre du comité
Nouveau mouvement européen suisse (NOMES) 
:
membre
PRO VELO Genève :
membre et ancienne collaboratrice
Pro Enfance :
membre du Conseil consultatif
Pro Natura 
membre
Public Eye :
membre
Slow Food :
membre
Tchendukua, ici et ailleurs :
membre
Transparency International Suisse :
membre
Verein Klimaschutz Schweiz :
membre
Vivre Ensemble :
membre
WWF Suisse :
membre

Groupe parlementaire service civil: coprésidente
Groupe parlementaire trafic aérien et climat: coprésidente
Groupe parlementaire Suisse-Union Européenne: coprésidente

J’ai transmis mes deux cartes d’accès au Parlement à Océane Dayer, responsable politique au WWF suisse et Emilie Graff du service des affaires extérieures et fédérales du canton de Genève.

Mon assistant parlementaire est Karel Ziehli, qui travaille également comme collaborateur scientifique pour la plateforme Année Politique Suisse (Université de Berne).